Exclusif

Deux autobus «à impériale» pour les touristes à Québec

Les autobus à deux niveaux de Londres sont... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Les autobus à deux niveaux de Londres sont parmi les plus célèbres au monde.

Photothèque Le Soleil

Partager

Annie Mathieu est journaliste surnuméraire au Soleil.
Annie Mathieu
Le Soleil

(Québec) Ils seront rouges comme à Londres et effectueront un trajet touristique en ville où les passagers, cheveux au vent, pourront monter et descendre à leur guise. Dès juin, les deux nouveaux autobus à deux étages achetés par Les Tours du Vieux-Québec parcourront la capitale nationale pour la faire découvrir aux touristes.

Stéphane Ouellet et Georges St-Cyr sont à la... (Le Soleil, Steve Deschênes) - image 1.0

Agrandir

Stéphane Ouellet et Georges St-Cyr sont à la tête de l'entreprise Les Tours du Vieux-Québec, connue pour ses circuits touristiques.

Le Soleil, Steve Deschênes

«On pense que ça va propulser Québec à un autre niveau», lance le vice-président de l'entreprise, George St-Cyr, qui se dit persuadé que cette nouvelle offre touristique aura le même succès que dans les grandes capitales mondiales.

Tandis que le Réseau de transport de la Capitale (RTC) annonçait hier l'essai d'un véhicule dit «à impériale» pour deux routes express, l'entreprise connue pour offrir des circuits touristiques dans la région peaufinait de son côté les modalités de son nouveau trajet d'une heure quarante.

Avec huit départs quotidiens et cinq à dix attractions pour chacun des 11 arrêts, M. St-Cyr promet que les clients qui payeront 35 $ plus taxes pour un laissez-passer de 24 heures en auront pour leur argent. Un billet de 48 heures sera également disponible au coût de 50 $ plus taxes et donnera accès gratuitement aux deux autres lignes d'autobus de l'entreprise, qui font la navette vers Laurier Québec et le Parc de la Chute-Montmorency. Un circuit de nuit à 25 $ sera aussi offert jusqu'en août avec un arrêt spécial prévu lors des soirées de feux d'artifice.

Les deux mastodontes décapotables ont été achetés auprès du même fournisseur que celui qui a été prêté au RTC, l'entreprise anglaise Alexander Dennis, qui confectionne les célèbres autocars londoniens. Mais les dirigeants des Tours du Vieux-Québec ont fait leurs devoirs avant d'investir près d'un million de dollars pour leur nouvelle flotte. Ils se sont rendus à New York, à Barcelone, à Paris, à Prague et à Vienne pour tester les différents modèles d'autobus surnommés «hop-on/hop-off».

Selon le président Stéphane Ouellet, les véhicules sont à la fois sécuritaires et à la fine pointe de la technologie. Ils compteront 80 places assises - 51 à l'étage du haut, 29 à celui du bas ainsi que deux pour handicapés -, seront munis d'un moteur écologique en plus d'un système de traduction et de géolocalisation. Ce service permettra aux touristes de recevoir des explications simultanées sur les lieux visités, et ce, dans plus de 10 langues. Il ne sera cependant pas offert avant 2014. Un guide bilingue sera également à bord.

Pour leur première saison qui se terminera le 31 octobre, M. Ouellet espère faire monter à bord des deux autocars environ 15000 passagers. Il reconnaît néanmoins qu'il y a un certain risque financier associé à l'aventure. «Si au mois de juin il y a 22 jours de pluie, c'est pas certain qu'on va réussir à embarquer 300 personnes», souligne-t-il, ajoutant néanmoins que des ponchos en plastique seront offerts gratuitement si dame Nature n'est pas de leur côté.

M. Ouellet assure par ailleurs que le trajet a été testé afin que les autobus puissent circuler sans entraves, en hauteur comme en largeur

Liste des arrêts

Place d'Armes

Quartier Saint-Roch, coinSaint-Joseph/de la Couronne

Marché du Vieux-Port, rue Abraham-Martin

Musée de la Civilisation

Place Royale

Centre des congrès de Québec

Observatoire de la Capitale

Manège militaire

Musée national des beaux-arts

Place D'Youville, Faubourg Saint-Jean-Baptiste

Citadelle de Québec

*****

Signalisation: ça progresse

Pour son circuit touristique, Les Tours du Vieux-Québec souhaite signaler ses arrêts afin de fournir aux passagers l'itinéraire et l'horaire du passage des autobus. Mais l'implantation de cette nouvelle signalisation, notamment à l'intérieur des limites du Vieux-Québec, peut être longue et complexe, ont été prévenus les dirigeants de l'entreprise. La demande a été déposée à la Ville de Québec en décembre et le président, Stéphane Ouellet, n'a pas reçu de nouvelles depuis. «Le dossier progresse», affirme le conseiller en communication de la municipalité, David O'Brien, qui assure qu'une réponse devrait être fournie sous peu.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer